La musique active les régions du cerveau épargnées par la maladie d’Alzheimer

    Vous avez eu déjà des frissons en écoutant un morceau de musique particulièrement émouvant? Vous pouvez remercier le réseau de saillance du cerveau pour cette articulation émotionnelle. Étonnamment, cette région reste aussi un ilôt de souvenir épargné par les ravages de la maladie d’Alzheimer.

    Homme souffrant de la maladie d' Alzheimer
    Des chercheurs se tournent vers le réseau de saillance du cerveau pour développer des traitements basés sur la musique afin d’aider à soulager l’anxiété chez les patients atteints de démence.

    Les chercheurs de l’Université de l’Utah Health se tournent vers cette région du cerveau pour développer des traitements basés sur la musique pour aider à soulager l’anxiété chez les patients atteints de démence. Leur recherche apparaîtra dans le numéro en ligne d’avril 2018 du Journal of Prevention of Alzheimer’s Disease.

    «Les personnes atteintes de démence sont confrontées à un monde qui ne leur est pas familier, ce qui provoque désorientation et anxiété», a déclaré Jeff Anderson, M.D., Ph.D., professeur agrégé en radiologie à l’University of Utah Health et auteur de l’étude. “Nous croyons que la musique va puiser dans le réseau de saillance du cerveau qui fonctionne encore relativement bien.”

    Des travaux antérieurs ont démontré l’effet d’un programme musical personnalisé sur l’humeur des patients atteints de démence. Cette étude visait à examiner un mécanisme qui active le réseau attentionnel dans la région de saillance du cerveau. Les résultats offrent une nouvelle façon d’aborder l’anxiété, la dépression et l’agitation chez les patients atteints de démence. L’activation des régions voisines du cerveau peut également offrir des opportunités pour retarder le déclin continu causé par la maladie.

    Cet article est mis à votre disposition gratuitement. Merci de nous soutenir en aimant notre page Facebook.

     

    Pendant trois semaines, les chercheurs ont aidé les participants à choisir des chansons significatives et à former le patient et le soignant sur la façon d’utiliser un lecteur multimédia portable chargé de la collection de musique auto-sélectionnée.

    “Lorsque vous mettez des écouteurs sur des patients atteints de démence et que vous jouez de la musique familière, ils prennent vie”, a déclaré Jace King, un étudiant diplômé du Brain Network Lab et premier auteur de l’étude. “La musique est comme une ancre, connectant le patient dans la réalité.”

    À l’aide d’une IRM fonctionnelle, les chercheurs ont scanné les patients afin d’imager les régions du cerveau qui s’éclairaient en écoutant des extraits de musique de 20 secondes plutôt que le silence. Les chercheurs ont joué huit extraits de musique de la collection de musique du patient, huit clips de la même musique joués à l’envers et huit blocs de silence. Les chercheurs ont comparé les images de chaque scan.

    Les chercheurs ont découvert que la musique active le cerveau, provoquant la communication de régions entières. En écoutant la bande-son personnelle, le réseau visuel, le réseau de saillies, le réseau exécutif et les paires de réseaux cérébelleux et cortico-cérébelleux ont tous montré une connectivité fonctionnelle significativement plus élevée.

    Diagramme cerveau attention alzheimer
    Ceci est un diagramme des réseaux cérébraux impliqués dans le traitement de l’attention.

    “Ceci est une preuve objective obtenue grâce à l’imagerie cérébrale, qui montre qu’une musique qui fait sens pour les patients est une voie alternative pour communiquer avec ceux atteints de la maladie d’Alzheimer”, a déclaré Norman Foster, MD, directeur du Centre pour la maladie d’Alzheimer à l’University of Utah Health et auteur principal de l’étude. «Les voies de la langue et de la mémoire visuelle sont endommagées au début de la maladie, mais des programmes de musique personnalisés peuvent activer le cerveau, en particulier pour les patients qui perdent le contact avec leur environnement.

    Cependant, ces résultats ne sont pas suffisants pour être concluants. Les chercheurs notent la petite taille de l’échantillon (17 participants) pour cette étude. De plus, l’étude ne comportait qu’une seule séance d’imagerie pour chaque patient. Il reste à savoir si les effets identifiés dans cette étude persistent au-delà d’une brève période de stimulation ou si d’autres zones de mémoire ou d’humeur sont améliorées par des changements dans l’activation neurale et la connectivité à long terme.

    “Dans notre société, les diagnostics de démence sont de plus en plus fréquents et sont très demandeurs de ressources”, a déclaré M. Anderson. “Personne ne dit que jouer de la musique sera un remède contre la maladie d’Alzheimer, mais cela pourrait rendre les symptômes plus faciles à gérer, diminuer le coût des soins et améliorer la qualité de vie du patient.”

    Source : http://www.sciencedaily.com/releases/2018/04/180428145111.htm
    University of Utah Health. “Music activates regions of the brain spared by Alzheimer’s disease.” ScienceDaily, 28 avril 2018. Traduit par Julien Frère + Google Translate 9 mai 2018.

    Notre programme personnalisé avec la méthode Tomatis®

    Vous souhaitez aider un proche atteint de démence, nous pouvons vous proposer une session d’écoute permettant de stimuler le cerveau de manière efficace, à raison de 2 heures par jour, pendant une ou deux semaines. Un appareil portatif TalksUp® vous sera confié, et vous pourrez l’emmener avec vous pour appliquer le traitement.

    Pour suivre ce programme spécifique, merci de prendre contact avec le Centre Tomatis® Genève au +41 22 519 00 11 ou par le biais du formulaire ad hoc.

    Cet article est mis à votre disposition gratuitement. Merci de nous soutenir en aimant notre page Facebook.