Troubles du développement

    Les difficultés des personnes autistes ou en retard de développement touchent de nombreux domaines, particulièrement ceux qui nécessitent ou engendrent un contact avec l’environnement.

    Troubles du développement
    Le syndrome d’Asperger n’est encore reconnu comme entité à part entière que par quelques professionnels

    Ce sont des troubles sévères et précoces, caractérisés par des retards et des altérations du développement des capacités d’interactions sociales, cognitives et de la communication.
    Les circuits nerveux reliant l’oreille au cerveaux contiennent des neurones particuliers (à la fois moteurs et sensoriels) appelées « neurones miroirs » qui jouent un rôle important dans la construction de la cognition sociale, c’est à dire l’ensemble des processus qui permettent d’attribuer à une personne des intentions, des idées et même de comprendre son état émotionnel.

    Autisme, Troubles du spectre de l’autisme (TSA) Troubles envahissants du développement (TED) quelles différences ?
    Ces trois termes recouvrent actuellement un seul et même handicap. Vu la grande variabilité des symptômes existant parmi les personnes atteintes d’autisme, il a fallu introduire un terme couvrant tout le spectre ; c’est ainsi qu’est apparu le terme de TED ; à l’intérieur de ce groupe se trouvent des catégories comme l’autisme infantile (ou autisme de Kanner), le syndrome d’Asperger ou l’autisme atypique, ce qui a amené beaucoup de confusion, laissant croire que les personnes TED n’étaient pas autistes. Depuis 2010, on remplace de plus en plus le terme TED par celui de TSA.

    La méthode Tomatis a montré son efficacité

    En agissant sur ces circuits nerveux, c’est donc à la fois la capacité à communiquer et la qualité de nos compétences relationnelles que la Méthode Tomatis® se propose d’améliorer.
    La Méthode Tomatis® a montré son efficacité pour aider des personnes souffrant de troubles de l’autisme et de comportements associés (ex : syndrome d’Asperger…). De nombreuses approches sont possibles pour venir en aide aux personnes présentant de tels troubles. La Méthode ne saurait être exclusive.

    Le syndrome d’Asperger est une forme d’autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage.

    Le syndrome d’Asperger fait partie des TSA (troubles du spectre autistique).

    C’est un désordre du développement d’origine neurobiologique qui concerne plus fréquemment les garçons que les filles et qui affecte essentiellement la manière dons les personnes communiquent et interagissent avec les autres. En effet, ces personnes décodent avec difficulté les situations de la vie quotidienne. Leur corps, leur cerveau et leurs cinq sens reçoivent les informations correctement, mais un défaut d’analyse empêche un traitement de ces données. Il en résulte, pour la personne atteinte, une appréciation confuse de la vie et de l’environnement. Elle a donc besoin d’être guidée dans la complexité de la vie sociale.

    Ce syndrome a été décrit pour la première fois en 1943 par le pédiatre viennois Hans Asperger puis remis en valeur par la psychiatre Lorna Wing en 1981. Il a enfin été reconnu officiellement en 1994 par le DSM IV (manuel de diagnostic américain) de l’association psychiatrique américaine. En Suisse, il reste largement méconnu.

    Liens

    Autisme Suisse Romande – http://www.autisme.ch
    Le syndrome d’Asperger – http://asperger.autisme.ch/syndrome